La Chèvrerie du Cadeau

La ferme de la famille Philippon existe depuis 1969.
Dès 2008, Alain et Chantal ont décidé d’orienter leur exploitation agricole vers la diversification et la vente directe de produits laitiers.
Après une formation de fromager, ils se lancent notamment dans la conception de fromage de chèvre.
Peu à peu, leur élevage doit s’agrandir pour répondre à la demande des clients.

Bien plus qu’une chèvrerie …

La ferme possède son propre magasin dont la force réside dans sa diversité. Vous y trouverez une large gamme de produits frais réalisés avec les matières première de l’exploitation.
Ils vous proposent des produits à base de lait de vache, des fromages de chèvres, des quiches, des tartes al djote, des matons et maintenant des fondus au fromage.

De Pont-à-Celels à Bruxelles …

La vente directe à la ferme représente environ 50% de l’écoulement der la production.
Pour le reste, la chèvrerie livre des groupements d’achat communs, des magasins de produits locaux ou encore des restaurateurs des environs et de la capitale.
La qualité étant au rendez-vous, les produits de la chèvrerie du Cadeau sont très prisés.
Afin de toucher un public encore plus large, ils ont décidé de rejoindre le projet Wallomade en cette fin d’année 2016.

Pour décrire son ressenti, une cliente émue leur a écrit ceci :

« Avant d’arriver à la ferme-chèvrerie du bonheur
où on vous accueille avec le sourire aux lèvres et au cœur
levez les yeux vers les cieux
où les nouveaux moulins à vent de notre temps
ces géants infatigables et silencieux
dialoguent avec le soleil, la pluie et le vent …
A la rue du Cadeau, la bien nommée
au milieu des champ, des verts pâturages et de la voie ferrée
c’est l’âme de la ferme qui vit et palpite
de joyeux aboiements des chiens vous y invitent…
Là, tous vos sens sont en éveil :
l’odeur des foins sentent bon le soleil
la saveur du lait frais, du beurre doré, de la croute fleurie
le doux toucher d’une chèvre par une main amie.
Vous y trouverez le respect de tout être vivant, de la vie.
Malgré leur dur labeur quotidien et les vicissitudes du temps
malgré les folles exigences de nos dirigeants
ils se sont adaptés, confiants et courageux.
OUI, j’ai rencontré des fermiers heureux … »

Laisser un commentaire