UNE DISTILLERIE PAS COMME LES AUTRES !

 

UN ALCOOL … UN HOMME

 A l’origine de la distillerie DR. CLYDE’SPIRITS, il y a un homme : Pierre-Yves SMITS.

 Historien de formation, rien ne le prédestinait à un tel avenir … et pourtant, c’est au fil de rencontres, toutes plus enrichissantes les unes que les autres que la petite idée des produits estampillés « Dr. Clyde » a germé dans son esprit et grandit pour devenir l’aventure que nous connaissons aujourd’hui.

 LES ORIGINES

 Diplômé en 2014 de la Faculté d’Histoire de l’Université Libre de Bruxelles, Pierre-Yves SMITS quitte très rapidement la Capitale pour venir s’installer à Liège dans un premier temps puis à Seraing. Ayant toujours été attiré par les produits de bouche et surtout, animé d’un fort sentiment d’indépendance et d’entreprenariat, il a commencé à réfléchir à ce qu’il pourrait « produire ».

 Assez vite, l’idée d’alcool lui a semblé l’une des meilleures, pour la simple et bonne raison que l’alcool, et bien il aime ça. Pour l’anecdote, à l’origine, la distillerie DR. CLYDE’SPIRITS devait s’appeler « DR. CLYDES EMPORIUM » et proposer à la fois des alcools mais également des confiseries. Ces dernières, comme l’idée d’emporium furent rapidement abandonnées pour se concentrer sur la seule production d’alcool.

 L’ÉMERGENCE DUN NOM DUNE MARQUE

 Ses essais parfois infructueux, sa ténacité et son souci du détail lui ont permis, en avril 2015 d’ouvrir officiellement les portes de la distillerie et de proposer, en aout 2015 ses deux premiers alcools : un alcool de cassonade, l’Old Clyde, sous-titré judicieusement « Belgian Brown Sugar Spirits » et une Absinthe, distillé dans le respect des méthodes traditionnelles.

 Fin 2015, les deux produits d’origines furent rejoints par un Elixir, liqueur réalisée à partir de plantes et d’épices. Enfin, en 2016, une gamme de trois Rhums s’ajouta à la famille « Dr. Clyde » consolidant une marque de plus en plus connue.

 Aujourd’hui, Pierre-Yves SMITS continue d’étoffer sa gamme tout en partageant sa passion avec ardeur.

Laisser un commentaire